Le Sourire de l'Ours est né avant tout du désir de trois musiciens venus d'horizons différents : mettre en commun leurs bagages à la recherche d'un son de groupe relevant d'une instrumentation un peu particulière ; guitare, saxo soprano, clarinette, clarinette basse, Karon, digiridoo, voix, pédales ...

 

Leur but est d'explorer la musique d'Europe de l'Est à leur manière peu classique, sans chercher à la reproduire telle qu'elle est jouée là bas, mais en s'en inspirant pour créer un nouvel univers qui leur est personnel, qui sera la "patte" de l'Ours dans ce "Sourire de l'Ours".

 

Pourquoi ce nom ? Est-il une référence à Davy Crocquet donnant des conseils aux trappeurs débutants ? "quand on se retrouve devant un ours, et qu'on s'aperçoit qu'on a oublié son fusil, on lui sourit" : un sourire un peu géné, un peu effrayé, et aussi arrogant et courageux. Sur scène on se sent parfois comme ce trappeur, on fait le sourire de l'Ours, non parce qu'on a oublié notre fusil, mais parce qu'on a oublié un dièse ou un bémol, ou bien qu'on a sauté une ligne sur la partition.

 

Mais quel est le contenu de cette partition ? Quelques standards pris dans la musique Klezmer, la musique grecque, la musique yéménite, la musique Arménienne, la musique tsigane .... Et quelques compositions qui sont les bienvenues pour le renouvellement du répertoire néo-traditionnel, auquel ça fait grand bien de recevoir un grand bol d'air frais revigorant. Viennent s'ajouter à cette liste, qui représente l'aspect " écriture " du groupe, les improvisations parfois débridées des instrumentistes, qui sont une ouverture vers un autre monde sonore, ainsi que l'irruption parfois d'effets de pédales qui nous ramènent au funk ou au reggae. Chaque musicien est plus ou moins présent dans le jeu de ces couleurs, et tous prennent à un moment ou à un autre la direction des opérations, fonctionnement anarchiste appliqué à la musique, duquel résulte un monde sonore hors étiquettes : on va être embêté pour trouver un bac à la Fnac pour le premier album du groupe !

 

Quand il n'est pas en concert, " Le Sourire de l'Ours " réalise la musique d'un spectacle de danse contemporaine avec la compagnie Sabdag, " Petites Cartes Postales " destiné au jeune public mais pas seulement, dont il assure l'écriture musicale et l'interprétation.

Avec : Thierry HUMBERT, Nano PEYLET, Pascal BOUMENDIL

SOUTIEN : Conseil Général de l’Essonne  // MJC de Chilly Mazarin // Service culturel de Morsang sur Orge // Médiathèque Louis-Aragon de Morsang sur Orge

1/1

LE SOURIRE DE L'OURS

CONCERT / création 2013 / Reprise fin 2017 

Durée : 1heure

DZK - Thierry Humbert, Nano Peylet et Pascal Boumendil
00:00 / 00:00

Crédit photo : Nathalie Magrez et Maryline Jacques 

© 2023 by Networking Talks.  Proudly created with Wix.com