Chloé Favriau

 

ECHO

PERFORMANCE 1.033 gr

Chloé Favriau/ Alexis Quinterne

 

Initiée dans le cadre de l’exposition de Sara Favriau à La galerie Maubert, cette collaboration explore par le biais du mouvement,de la voix ,et de la M.A.O (Musique Assistée par Ordinateur) l’idée de régénération, en écho au travail plastique de l’artiste.

 

Donner vie nouvelle à une forme,un geste, une note, un son; exploiter sa richesse, sa complexité par le traitement chorégraphique et sonore.

 

Depuis le souffle, Chloé Favriau déploie l’énergie et convoque l’intime. Elle cherche l’instable, les zones les plus reculées d’elle même en s’abandonnant à son propre espace sonore.

 

« La voix utilisée comme texture me permet de libérer la forme et d’explorer la zone sensible et vibratoire du mouvement improvisé.

 Le point de départ est l’état de corps, que j’installe et cristallise physiquement et vocalement, dans une certaine énergie, vitesse, couleur et tonalité.

Puis je cherche à détacher, transposer et amplifier une composante de cet état de corps pour glisser vers une nouvelle matière toujours au sein d’un rythme, d’une pulse. »

 

Alexis Quinterne échantillonne la matière brute produite en direct par la Chloé Favriau, la synthétise et la mixe dans une partition arrangée. Amplifié à l’aide d’un microphone de contact qui capte les sons gutturaux, le travail vocal basé sur le souffle et sur une forme de bruitage module puissance, volume, timbre, à l’aide du traitement en live par ordinateur. 

 

« Afin d'approcher différentes perceptions de temporalité je travaille l’élasticité du mouvement fréquentiel. Le son, à la fois préconçu et improvisé, développe sa rythmique à partir d'un espace en évolution, c'est à dire de la façon dont le corps se l'approprie. »

 

Le succès de cette première expérience a motivé l’élaboration d’une deuxième proposition, dans le cadre de la prochaine exposition de Sara Favriau au Palais De Tokyo en février 2015. Cette performance est a également été programmée dans le festival « Do Disturb » du Palais de Tokyo en Avril 2016.

 

Actuellement, un projet de collaboration danseurs/plasticiens avec la galerie Maubert et le Musée Picasso est en cours et donnera lieu à une série de performances au sein du Musée Picasso au printemps 2017.

© 2023 by Networking Talks.  Proudly created with Wix.com